Fusions Acquisitions

Le marché des fusions acquisitions et ses intervenants

L'essentiel du chapitre

Le marché des fusions acquisitions est historiquement dominé par le marché américain et présente un caractère cyclique avec des périodes d’euphorie au cours desquelles les entreprises procèdent à de nombreuses opérations, et des périodes de crise pendant lesquelles les sociétés sont beaucoup plus sélectives. De la fin du 19e siècle à nos jours, on compte sur le marché américain huit principales vagues de fusions acquisitions ayant chacune des déterminants et des caractéristiques spécifiques mais partageant néanmoins des facteurs communs politiques, réglementaires, macroéconomiques, industriels et sectoriels.

La constitution de l’équipe projet au sein de l’entreprise participe au bon déroulement d’une opération. Cette équipe doit être réduite, pluridisciplinaire, suffisamment disponible et proche de la direction générale de l’entreprise. L’équipe projet est responsable de la sélection des cibles, de la collecte de l’information, du diagnostic et de l’évaluation, de la réflexion sur l’impact de l’opération sur l’organisation de l’entreprise, de l’organisation des contacts avec les tiers et la partie adverse, de la négociation et des modalités techniques de l’opération.

Le choix des conseils est lui aussi primordial au bon déroulement de la transaction. Il existe quatre grandes familles de prestataires : les conseils financiers, les conseils en stratégie, les conseils techniques et les banques de financement. Le recours à des conseils n’est pas obligatoire et nombre de rapprochements ont lieu sans conseils stratégiques ou financiers. Cependant, à condition qu’il agisse en toute indépendance, le conseil financier est un intermédiaire appréciable entre l’acheteur et le vendeur et sait faire profiter ses clients de son expérience dans tous les domaines de la transaction. Les conseils financiers apportent une aide sur le diagnostic financier, les travaux d’évaluation et la tactique de négociation ; ils sont aussi souvent chargés de coordonner les travaux des autres conseils et de veiller au bon déroulement de la due diligence. Les conseils en stratégie aident à réaliser le diagnostic stratégique. Ils peuvent aussi réfléchir à la phase d’intégration de la cible. Les conseils techniques apportent leurs compétences dans certains domaines précis (comptable, juridique, fiscal, environnemental, communication, etc.) et interviennent à différents stades de la transaction. Les banques de financement sont sollicitées par l’acheteur pour financer la transaction. Il ne faut pas confondre ces dernières avec les conseils financiers, bien que dans certains cas il puisse s’agir de la même entité.