Fusions Acquisitions

Couverture du livre Fusions Acquisitions

Fusions Acquisitions 6e édition: un classique de la Finance d'Entreprise.

Ce site se veut un complément de l’ouvrage Fusions Acquisitions de Franck Ceddaha publié aux éditions Economica. Le lecteur y trouvera une présentation du contenu de l’ouvrage, des supports de formation, une base de donnée sur les opérations de rapprochement impliquant une partie française et des liens utiles. Les réponses aux questions posées dans l’ouvrage sont également disponibles sur le site. Bon séjour !

L'auteur

Franck Ceddaha

Banquier d’affaires depuis 30 ans, Franck CEDDAHA est un spécialiste des opérations de fusions acquisitions, tant domestiques que cross-border. Professeur affilié à HEC Paris, membre de la Société Française des Analystes Financiers, il enseigne également la finance d’entreprise à Sciences Po Paris.

LinkedIn

Actualités de la dealothèque

Cette rubrique vous présente les plus gros deals des derniéres années.

Voir toutes les actualités

Les questions des lecteurs

Cette rubrique vous présente les questions les plus fréquentes des lecteurs.

  • Hajar a écrit

    Bonjour monSieur ceddaha, Je dois realiser un memoire sur le financement Les fusiOns acquisitions. Vous pouvez me conseiller Lequel de vos livres . Est ce que vous donnez des cours a distance pour des particuliers ? Je vous REMERCIE d’avance Pour votre reponse .

    • Bonjour

      Merci de votre intéret de mon travail

      Je vous recommande la 5ème et dernière édition de mon ouvrage Fusions Acquisitions et notamment la dernière partie

      Je ne donne pas des cours à distance pour les particuliers et mes enseignements se limitent à Sciences Po et HEC

      Bonne continuation

      F. Ceddaha
       

  • Mahamadou a écrit

    Ignorant les questions fiscales, un actionnaire ayant une participation majoritaire de 51 % dans une société serait-il préférable d'acheter une autre société ou de fusionner avec elle ?

    • Bonjour si un actionnaire a  51% du capital d'une entrepriise, il préférera que l'entreprise s'endette pour éviter d'être dilué lors d'une fusions

      Bonne continuation 

      FC

Voir toutes les questions