Fusions Acquisitions

Comprendre les écarts de valorisation : les décotes et les options réelles

L'essentiel du chapitre

Les écarts de résultat entre les méthodes d’évaluation dépendent du niveau d’efficience du marché. En effet dans un marché à l’équilibre, toutes les méthodes d’évaluation devraient conduire à la même valeur. En réalité, les marchés n’étant pas pleinement efficients, on trouve des écarts entre les résultats des diverses méthodes. Seule la confrontation des résultats obtenus par les différentes méthodes permet d’aboutir à une bonne conclusion.

Les décotes permettent de justifier les écarts entre valeur et prix ; elles peuvent être de plusieurs types. La décote de minoritaire traduit le fait qu’un actionnaire minoritaire est dépendant du majoritaire dans son accès au rendement et à la liquidité. La décote d’illiquidité traduit la difficulté de ne pas pouvoir revendre à son prix un titre financier du fait de l’étroitesse du marché. La décote de taille est issue de l’idée que les entreprises de taille modeste seraient plus risquées que leurs homologues de grande taille. La décote de holding et la décote de conglomérat résultent du fait que l’investisseur financier n’aime pas acheter un actif déjà diversifié.

Le concept des options réelles permet, à l’inverse des méthodes classiques d’évaluation, de prendre en compte le fait que les managers ont la capacité d’utiliser de nouvelles informations pour modifier les projets en cours. Cela revient donc à donner une valeur au temps d’où la référence au concept d’option. Il existe trois grandes familles d’options réelles : attendre, croître ou réduire. Néanmoins, cette approche est rapidement limitée par la difficulté pratique de quantifier ces options réelles.

La dernière étape consiste à passer de la valeur d’entreprise au prix. Le prix en valeur d’entreprise dépendra in fine de plusieurs facteurs primordiaux tels que le résultat des due diligences, les objectifs des parties et l’environnement général de la négociation ainsi que le niveau de contrôle et les synergies anticipées.