Fusions Acquisitions

L’approche analogique ou méthode des multiples

L'essentiel du chapitre

La méthode analogique repose sur l’application aux principaux soldes comptables historiques ou anticipés de l’entreprise à évaluer, de multiples calculés à partir d’un échantillon d’entreprises cotées comparables. L’approche par les multiples est fondée sur l’hypothèse forte d’efficience des marchés : le cours d’une action est le reflet à tout moment des anticipations de création de valeur de l’entreprise par les investisseurs et ce niveau de valorisation peut être transposé d’une entreprise à une autre.

Le niveau des multiples varie en fonction de quatre facteurs que sont les perspectives de croissance des soldes considérés, les risques opérationnel et financier et le niveau général des taux d’intérêt.

La méthode des multiples boursiers consiste d’abord à sélectionner un échantillon d'entreprises cotées comparables, puis à calculer leurs multiples et à appliquer la moyenne aux comptes de la société à valoriser. Ces multiples sont de deux types : les multiples qui se calculent ou permettent d’obtenir la valeur de l’entreprise et les multiples qui se calculent ou permettent d’obtenir la valeur des capitaux propres.

La méthode des multiples de transaction consiste à déduire d’après les prix payés lors de transactions récentes une référence de valorisation pour une transaction dans le même secteur. La démarche à mener est identique à celle des multiples boursiers : choisir et analyser un échantillon de transactions, calculer les multiples issus de prix payés, puis appliquer ses multiples aux soldes de l’entreprise cible. Néanmoins, les multiples de transaction sont moins riches que les multiples boursiers dans la mesure où ils ont tendance à mélanger le prix payé et la valeur d’entreprise et les résultats obtenus sont souvent hétérogènes.